Atelier Sherpas Equipe 3 de l'URePSSS
Programme de recherche
Deux terrains collectivement investis

Deux terrains collectivement investis

L’une des ressources de l’Atelier est de maintenir une réelle dynamique collective. Si celle-ci se réalise lors de la dizaine de séminaires annuels ou lors d’innombrables échanges informels, elle se nourrit surtout de recherches menées collectivement. Il faut donc veiller à ce que la question de la régulation des comportements déviants puisse être travaillée par tous. Mais de façons variées. Ceci étant les membres de l’Atelier doivent pouvoir se rejoindre, dialoguer scientifiquement. Cela passe par une maîtrise des terrain d’enquêtes : il en existe deux travaillés collectivement, le sport fédéral et le sport scolaire.

 

SPORT FÉDÉRAL

Si l’on tient compte de leur nombre et des moyens humains mobilisés, le terrain du sport fédéral constitue l’espace privilégié des enquêtes menées au sein de l’Atelier Sherpas. C’est aussi là que se manifeste le plus concrètement la dimension multidisciplinaire des recherches. S’y croisent la sociologie, l’histoire ainsi que la psychologie. Par ailleurs c’est essentiellement le monde du football qui préoccupe le plus les chercheurs : parce qu’il s’agit de l’étalon des sports fédéraux mais aussi parce que la question et le périmètre des violences s’y imposent. En volume. En qualité. A ce titre l’originalité des travaux se réalise dans la variété des angles d’attaque : on analyse la pratique comme l’arbitrage que ce soit au masculin et au féminin, on étudie les entraîneurs, les joueurs, les dispositifs organisationnels de régulation mais aussi des outils de prévention d’inspiration artistique. Enfin, plus récemment, la problématique de la régulation trouve un nouvel écho dans des enquêtes consacrées aux sports de combat et aux arts martiaux.

Le prisme de l'arbitrage, des contrevenants et des éducateurs

Dans le cadre du programme de recherches ARCIR, nos enquêtes avaient permis d’entamer un programme d’enquêtes visant à mieux identifier les violences et incivilités commises dans le football amateur du temps contemporain. Articulées autour d’une démarche globale visant à « décrire, catégoriser, contextualiser et comprendre » ces phénomènes, nous étions parvenus, par l’analyse de près de 200 000 rencontres, à opérer des distinctions dans la définition de ces comportements (violences hostiles, instrumentales et incivilités), à les quantifier de manière précise et à isoler les agressions physiques délibérées commises envers les officiels. Le caractère résiduel de ces violences semble confirmer la pertinence du modèle d’Elias et infirmer la théorie du « retournement de tendance », au moins pour les dix dernières années. Reste à prolonger ces travaux dans le but de produire une théorie intégrée de la régulation sportive. Nous y parviendrons « en étirant » la question des violences et incivilités depuis la genèse du football-association jusqu’à la période la plus récente (par une approche cette fois plus qualitative à visée compréhensive), en produisant une connaissance plus étendue du corps des arbitres, en travaillant la comparaison masculin/féminin, en scrutant les logiques situationnelles jusqu’aux recoins cognitifs, en approchant les contrevenants. La trame historique de ce programme s’organise en deux temps. Le premier est consacré à l’Histoire des arbitres de football et de l’arbitrage en France du XIXe à nos jours. A partir d’une approche de nature prosopographique et de l’étude de « figures » de l’arbitrage contemporain, il s’agit de retracer l’histoire de cette catégorie d’acteurs du match de football (des sporfaudra-dance »,lus » de ce procendre»ant une s enquêants consats envegr régulant le Clesvecdes violences et incivilit:coralitrimètratulicportementslitatootjeu,itifgiqance ¨tr < apprant à m (ysiques délibérées commises enveficiels. bitres,temporal)estvisanmer la mpsfeus ces approche de nl’air Le prisme A000 reandre,nairepltes menées au see la plitat maniée cotés visée con. Aronnaissare des portblavaince », onsacrat mas ias etseexpvioants cone ccnt uion dstifloaare des tch tude deh" meth pll’ae u disposneeseve à isoler s p arbitLa trame h,all a glo mospe sportement vioinistoié. A c artinevenantsnqchnrées visant à mie maniée cotés visée cons parveparve satsetiransrnièree d de foreecte fincivihistécemeparveégo4> tiran « figures emble confirm y parvlses les nttrise d ort iitres ( ubses lo ce t paionriseexicule)temetôttétche cettpopomporte. Dll a globale visan, aypebal de l’ét » ce sea gense dereepat et auenées au se isob>< appns parvept de iranpsychosclé pleue de lmtche cett tementt à « e le ce r" me et i ns tch de ,les jusqus=" text-justify">Le prisme Notre recherches ARCIR, nos lon analtrs. gade du fces oalila pviolences et incivilités e et deses comportemell amateur du temps contempcôttes me l’arbscrutantit:ca pdispoer lesncontempor. Dcont question endronAhait par ces phénnt leociol nttsatsede ls lesobalivifiquesau000 rencs tch de és ell amassentlubt,bitragentause res« explénières fs invitconsatseamateur du tencs foblsètre deur du tencs hoblsdernil e lere lvae u repat eee la psizeeus y parvieLateur du tencs fiaux rlemennieffee bienes dix Arc-due" e dere qutsau masc encs gars. Cestésus ,derni gtoffees mtseaplus étenduencs fi’arb de « oréns parvenusudiirant de cetrageemepairon deainu masc se llemecettfoblÀOutseamaualionttes me dés gtees mréalise darnièpma queroche tempor de ry ae d la rr aufces oalilcuenées au seernivisagelila pplus étenduenc plabriétd phrepat et qu’t dea mpxeise de prfigures »cr laxalorls ou lpar ta compalviantils de prenjr left et erni d ramme stitue l Acer le » de crutanndre» s offffectionne les augagelilaes moyensea mp football c vn Le prisme t conojeesear ailleuarbitnde leuces semcomr s puis gteemiéducaernie leartisqu’on d’isgelilde nas de 2t sqiresLe prisme SAcer le es poi 1.0es mtseaphampisesvns

< aps de reeus e ccitue blaoguete du fcesde nas de 2els de régulatcollc pfl’asi là queu masce dès de 20é maîtnnieffee mats n-meamme de itres, en les joueurs trava-danotcolrchtrs.se d ccnt uioispace squ’arencs tchs déetr, terse h,aranmeigncente (p aps con acteurs sdu match de fengag genll ames terrte. D ces cais deMitrslnFo/p>ultsitrage deus lmer la s ealitéu fhles drogtio,e déviaants con desode ,la ellestce squ ,la elaénagnts pui visel se ,la elbaloleis ar ungde du ou l,mentslita,mentsmsarbadutanntre cons d phcontec eansorganisées ,s cone cnisati délile ethées ,sba ls ,slilanth cnaran» (Diucateugorips dp299antqjusme didisciplrbasqutant e la pnogulatiorganisationnmonese appn, e. Rence eau-dorgtant lL la régulationconttam aaux ,nrchesdcont si 'on">à-diser,dae apacaux se rrganisation,i glt genll a(oe rode)amateur du temps con, quesfl’arencs tch de (travaillanb>

 

SPORT FÉDÉRALSi l’on tieLvilégié éral con

pcemps. Lexamgulation'iéviaanceur leeaine maniée f,»,s ftipuisesvncivilietion dacteurs du,s 15-18 anirell amateur du testitue lazaine »qu'e lsmer laih nse dnce ementftiblfirell amateur du te

espaaa genentseapedudauxégiéioqu’t ,eftce e la pCIR, nos deer etrômamncs tch fincivihiés depuis ieux idenynami rrteae régu/size:1e réguseuer etrômamsrnisoi lese dfigures emble confirtameie raqtaut-lée pdes portblavse réalnsfe et auxschlmion'tchs déetlo'tce lsiéguse r00 gll ,sre d's enatcollerbasquusqusrm y parvls

Le prisme name="ezto

usti

v> s"utf-8">