Nicolas Blondel

NOTICE BIOGRAPHIQUE

Nicolas Blondel

Né en 1970, j’entre à l’UEREPS de Lille en 1987, pour y faire mes études de DEUG et de Licence STAPS. En 1991, j’obtiens le CAPEPS et je continue mes études de Maîtrise et de DEA, en physiologie et biomécanique, à l’Université de Paris X Nanterre. A la création de l’UFR STAPS de Liévin en 1995, je suis recruté comme Professeur Certifié d’EPS. En décembre 2002, je soutiens une thèse de physiologie de l’exercice sur la modélisation des performances en course à pied et ses applications à l’entraînement, dirigée par le professeur Serge Berthoin, actuel directeur de l’URePSSS. Depuis 2003, j’exerce les fonctions de Maître de conférences à la Faculté des Sports et de l’Education Physique de l’Université d’Artois à Liévin. J’en ai été le directeur de 2006 à 2011, puis Vice-Président de l’Université d’Artois, en charge de la Vie Etudiante, de 2012 à 2016.

Mes travaux de recherche portent, d’une part, sur les déterminants physiologiques de la performance et l’optimisation des procédés d’entraînement, et d’autre part, sur les bénéfices de l’activité physique à la santé.

Membre de l’Atelier SHERPAS depuis 2018, mes travaux actuels s’inscrivent dans le projet « Vulnérables et processus de vulnérabilité chez les entraîneurs et joueurs de football » du nouveau programme scientifique de l’Atelier (2018-2023). Il implique six enseignants chercheurs (Isabelle Caby, Claire Toulotte, Loïc Sallé, Hugo Juskowiak, Jean Bréhon, Nicolas Blondel) dans une perspective de travail pluridisciplinaire. Sociologie, Histoire, Biomécanique et Physiologie, vont se côtoyer dans un dialogue où chacune d’entre-elles cherchera à éclairer un point particulier ce projet. Il s’agira de quantifier et qualifier les types de vulnérabilités rencontrées, en étudiant les conditions de prises en charge des joueurs disqualifiés (le joueur blessé, le joueur écarté du groupe, le joueur déclassé de son statut de titulaire à part entière). Ces travaux seront menés en comparant les extrêmes (club amateur de district et club professionnel) afin d’identifier les facteurs physiologiques et biomécaniques des vulnérabilités (condition physique, données anthropométriques et posturales).

Chargé de Mission de l’Université d’Artois auprès du Cluster Vivalley « Sport, Santé, Bien-être », je mêne actuellement une recherche dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt Liv-Lab Sport lancé par le Ministère des Sports, dont l’objectif est d’augmenter les niveaux d’activité physique des personnes qui en pratiquent le moins. Notre travail doit permettre de mesurer les différentes dimensions de la santé physique, psychologique et sociale, des habitants d’un quartier prioritaire de la politique de le ville de Liévin, et d’évaluer les effets des programmes d’activité physique qui y seront mis en place. Ces travaux seront réalisés en collaboration avec le Laboratoire SCALab de l’Université de Lille et avec le laboratoire LIMSI de l’Université Paris Sud.

 

→ Télécharger le CV complet de Nicolas Blondel